Fille ou garçon : comment faire la différence à l’échographie ?

Dans de nombreuses cultures, devenir parent est considéré comme une bénédiction du fait que les enfants procurent bonheur et stabilité à la famille. Avant la naissance du bébé, les heureux futurs parents doivent se préparer à l’arrivée de leur enfant. Alors, seule l’échographie constitue une véritable aide à cette préparation, car elle permet de connaitre le sexe du bébé à l’avance. Découvrez comment différencier le sexe de votre bébé grâce à l’examen d’échographie.

Un diagnostic incertain avant le premier trimestre

Pour connaitre le sexe de votre futur enfant, vous avez forcément besoin d’un échographiste. Ce dernier, grâce aux échographies du ventre de la future maman, s’assurera de sa santé et de celle de votre enfant. Il pourra éventuellement confirmer si l’enfant à naître est un garçon ou une fille. La confirmation du sexe du futur bébé permet aux parents :

  • De choisir un prénom féminin ou masculin ;
  • De préparer le berceau et décorer la chambre ;
  • D’apprêter les vêtements et les jouets en tenant compte du genre du fœtus.

Cependant, certains facteurs doivent être réunis avant une confirmation du sexe de la part de votre spécialiste en écho. En effet, le premier facteur important est celui du moment idéal pour identifier le sexe de bébé.

À quel moment passer cet examen ?

Pour une femme enceinte, il est recommandé de réaliser le premier examen échographique à partir de la onzième semaine d’aménorrhée (11 SA). Cela correspond à la neuvième semaine de grossesse (9 SG) des femmes. Habituellement, c’est au cours de la deuxième échographie qui se réalise aux environs de 22 SA ou 19 Semaines de Grossesse que le couple peut découvrir le sexe de l’enfant.

Parfois, il arrive que certains parents soient impatients et cherchent à connaitre le sexe de leur enfant dès la première échographie. Il faut préciser que même pour un échographiste expérimenté, en dehors des conseils, il est difficile de distinguer de façon fiable, les organes génitaux du fœtus avant 12,5 Semaines d’aménorrhées.

Un diagnostic est-il possible avant ?

Différencier le sexe de votre bébé grâce à l’examen d’échographie

Avant cette date, il y a de fortes chances d’établir un diagnostic incertain, car la différence morphologique entre le sexe d’un garçon et celui d’une fille est quasiment imperceptible. En effet, le bourgeon génital dont l’excroissance permet de différencier les organes génitaux des filles de ceux des garçons présente encore un aspect identique pour les deux sexes. Il faudra patienter jusqu’à 12.5 SA ou 10.5 SG, soit après le premier trimestre de la grossesse pour avoir un diagnostic crédible.

À partir de 12.5 SA le tubercule génital du fœtus, encore appelé bourgeon génital commence par présenter une excroissance à l’échographie. Cette excroissance forme le pénis et les testicules pour un garçon, ou le clitoris accompagné des petites et des grandes lèvres s’il s’agit d’une fille. Même si le diagnostic paraît plus fiable à partir de cet âge de la grossesse, il faut noter que des erreurs peuvent toujours être constatées.

La méthode du tubercule ou du bourgeon génital

La méthode du tubercule ou du bourgeon génital est un procédé qui permet d’identifier le sexe du fœtus. Cette méthode est très souvent employée dès l’échographie du premier trimestre afin de poser un diagnostic. Elle consiste à déterminer le genre du bébé grâce à l’angle formé par le dos du fœtus et le bourgeon génital.

Comment s’applique-t-elle ?

En effet, si à la première échographie, le degré d’inclinaison du tubercule génital par rapport au bas du dos du fœtus est supérieur à un angle de 30°, vous êtes certain à 85 %, de donner naissance à un garçon. Par contre, si lors de cette première échographie, l’angle enregistré est en dessous de 10°, il est fort probable que vous donniez naissance à une fille.

Une variante de cette méthode se base plutôt sur la paroi du ventre et le bourgeon génital. Dans ce cas, la mesure d’angle est approximativement de 180°, il s’agit d’une fille. Si cette mesure est plus ou moins égale à 90°, il s’agit d’un garçon.

Est-elle fiable ?

Retenez que l’efficacité de cette méthode repose sur l’expérience du praticien, la performance de la machine, la netteté des échographies et la position du fœtus. Ce dernier point étant tout à fait aléatoire, l’idéal est d’attendre la deuxième échographie de la femme enceinte prévue pour la 22 SA. Pour plus de fiabilité, certains organismes proposent de comparer les clichés obtenus dès la neuvième semaine de grossesse à une banque d’échographies et de donner le sexe du bébé par déduction.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Blune
Logo
Enable registration in settings - general