Quelles sont les contre-indications de la mélisse ?

Bien que possédant un grand nombre de vertus, la mélisse est une plante qui peut être à la base de complications plus ou moins graves. Ce produit doit, pour cela, être utilisé, en tenant compte des contre-indications et des complications qu’il peut engendrer s’il est pris sans un suivi véritable. Découvrez ici, les différentes contre indications dans l’utilisation la mélisse.

La mélisse durant la grossesse et l’allaitement

Composée d’alcool en très grande proportion et d’autres puissants actifs, l’eau de mélisse peut affecter la santé des enfants et des personnes fragiles. L’eau de mélisse est donc contre-indiquée aux femmes en état de grossesse ou allaitante.

En effet, en l’absence d’étude d’innocuité du fœtus, la mélisse est proscrite, car elle pourrait engendrer des complications graves lors de l’accouchement. De même, une femme allaitante devrait éviter d’en user, car les substances qu’elle contient pourraient s’infiltrer dans le lait. Par la suite, l’enfant pourrait développer des troubles ou des maladies assez graves.

Les indications pour les enfants

En ce qui concerne les enfants, l’association de la mélisse avec d’autres plantes comme la verveine ou la réglisse permet de soulager ceux-ci des douleurs abdominales. Les effets de la mélisse sur les enfants sont donc en général positifs.

Toutefois, la mélisse est aussi un puissant sédatif, ce qui la rend dangereuse pour les enfants incapables d’ingérer des doses élevées d’un tel produit. La mélisse est donc proscrite pour les enfants de moins de douze ans et peu recommandée pour les enfants en général.

La mélisse est aussi contre-indiquée pour toute personne atteinte d’hypothyroïdie.

Des mélanges dangereux

En raison de son caractère sédatif, la mélisse peut avoir des effets amplificateurs en ce qui concerne plusieurs médicaments. En effet, prise avant ces derniers, elle pourrait créer une overdose médicamenteuse même si la prescription est suivie à la lettre. Alors, vous serez plus rassuré en usant de la mélisse après en avoir discuté avec votre pharmacien ou votre médecin traitant. Vous devez donc, éviter de la mélanger avec :

  • Des somnifères
  • Des antidépresseurs
  • Des neuroleptiques
  • Des antitussifs
  • L’opium, la codéine ou la morphine
  • Etc.

La mélisse peut donc avoir des effets dévastateurs sur un patient souffrant de troubles psychiques. Par ailleurs, la mélisse contient une grande quantité d’alcool ce qui la rend inadaptée si vous avez auparavant pris une boisson alcoolisée. De plus, vous devrez éviter d’en user en association avec des compléments alimentaires pour le fer, car elle diminue l’absorption de cette vitamine par les intestins. Quérir l’avis d’un professionnel de la santé est toujours une alternative plus sûre.

Des effets sur la thyroïde et les glandes sexuelles

La mélisse est aussi contre-indiquée pour toute personne atteinte d’hypothyroïdie. En effet, elle surcharge les récepteurs de la TSH, en charge de la stimulation et de la régulation du taux de sécrétions thyroïdiennes dans l’organisme. Elle pourrait donc être à la base d’une aggravation sévère des troubles dont souffrent ces patients. Cela dit, même si ces effets ont été uniquement notifiés in vitro, vous devriez éviter d’user de la mélisse si vous présentez ces troubles.

Outre ses effets sur la thyroïde, elle affecte aussi les glandes sexuelles en freinant leur activité, lorsque son usage est prolongé. Cette plante aurait des effets anti-gonadotropes. En gros, il est possible qu’elle puisse agir sur la fertilité. Elle est donc peu recommandée pour un couple désireux d’avoir des enfants.

Bien évidemment, malgré certaines contre indications, la mélisse demeure une plante dont les bienfaits sont assez nombreux. Pour plus de sûreté, vous devriez vous renseigner auprès de votre médecin.

Articles similaires

4.3/5 - (3 votes)

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Blune
Logo
Enable registration in settings - general