Tout savoir sur l‘éventuel lien entre l’hélicobacter pylori et la prise de poids

Le corps humain héberge de nombreuses bactéries dont certaines représentent un danger sur le court terme ou sur le long terme. Parmi ces bactéries néfastes, on distingue l’Helicobacter pylori qui, se nichant dans l’estomac, est à la base de plusieurs troubles digestifs. Mais d’après certaines études, il y aurait également un lien entre ce micro-organisme et les changements de poids chez l’homme. Plus précisément, l’Helicobacter pylori semble favoriser l’amaigrissement lorsqu’elle s’installe dans l’estomac et son élimination entraîne la prise de poids. Voici ce qu’il en est réellement.

Y a-t-il vraiment un lien entre Helicobacter pylori et la prise de poids ?

Il n’est pas rare de retrouver des bactéries dans l’organisme de l’homme. Certaines d’entre elles exercent une influence sur le poids en modifiant le métabolisme, en favorisant l’absorption et l’élimination des nutriments ou en régulant l’appétit. Sans aucun doute, l’Helicobacter pylori fait partie de cette catégorie de bactéries. Elle se présente en forme d’hélice et se développe dans l’estomac.

Plusieurs études récentes démontrent un lien entre ce micro-organisme et la masse corporelle des individus. En effet, il y aurait une corrélation entre la présence de H. pylori dans une population cible et le nombre de personnes obèses repérées. Lorsque la bactérie est présente chez certains individus (hommes comme femmes), ces derniers sont minces tandis qu’ils deviennent obèses après l’élimination de cette bactérie néfaste.

Au-delà de ces déductions, plusieurs autres études ont été menées pour appuyer davantage les découvertes. Ainsi, certains scientifiques sont venus à une conclusion plus précise comme quoi, les patients ayant été traités par trithérapie ou quadrithérapie pour éliminer l’Helicobacter pylori sont exposés à une prise de poids, contrairement à ceux qui ont juste reçu un placebo.

Traitement d’Helicobacter pylori : pourquoi devient-on obèse ?

La bactérie Helicobacter pylori profite de l’environnement faible en pH de l’estomac. Ainsi, elle grandit grâce aux sécrétions d’acide, colonise les glandes gastriques et s’implante avec leurs flagelles. En gagnant du terrain, ce micro-organisme provoque une inflammation que l’on appelle la gastrite. Le porteur ressent alors des brûlures d’estomac inconfortables et souffre d’une dyspepsie. S’adaptant à ces signes, il voit son appétit régresser et ne mange plus fréquemment, de peur de provoquer des douleurs à chaque fois.

Après avoir diagnostiqué la présence de cette bactérie, un traitement adéquat est adopté pour l’éliminer. Il peut s’agir de la trithérapie (association de clarithromycine, d’amoxicilline et d’inhibiteurs de la pompe à protons), de la quadrithérapie (association d’oméprazole et de PYLERA) ou de la pose d’un placebo. Avec les deux premiers traitements, les symptômes disparaissent et l’appétit revient.

Le patient mange de plus en plus, ce qui augmente son apport calorique, d’où la prise de poids après quelques jours. Il n’est donc pas un fait étonnant lorsqu’on voit le patient traité par trithérapie ou quadrithérapie devenir obèse. Si l’élimination amène à grossir, laisser la bactérie grandir est un grand danger.

Traitement d’Helicobacter pylori : pourquoi devient-on obèse ?

Héberger le Helicobacter pylori nuit gravement à la santé

Au-delà de ces déductions, il faut savoir que l’helicobacter pylori est dangereux pour la santé et que le laisser se proliférer dans l’estomac est une très mauvaise idée. En effet, en plus d’être responsable des inflammations dans l’estomac et de la perte de l’appétit, cette bactérie entraîne aussi la formation d’ulcères gastro-duodénaux et des plaies. Les plaies résultent de l’érosion des parois internes de l’estomac suite à l’implantation des flagelles de la bactérie.

Sur le long terme, la présence de ce micro-organisme engendre de graves conséquences. L’ulcère s’aggrave jusqu’à la perforation de l’organe, entraînant une péritonite qui exige une intervention médicale dans les plus brefs délais. Le cancer gastrique est également une conséquence de l’hébergement de Helicobacter pylori.

Alors, il est vivement recommandé de faire recours à un médecin lorsque vous ressentez les symptômes de helicobacter pylori comme :

  • Maux d’estomac fréquents ;
  • Perte d’appétit ;
  • Remontées acides ;
  • Rots ;
  • Nausées ;
  • Vomissements ;
  • Ballonnements…

Le médecin confirmera la présence ou non d’un Helicobacter pylori grâce à une gastroscopie et un traitement sera effectué s’il y en a.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Blune
Logo
Enable registration in settings - general